Janvier

Contrepoints
  • Vendredi 18
    Bordeaux
    Auditorium
    20h
    Dimanche 20
    Rochefort
    Théâtre de la Coupe d'Or
    17h
  • DEBUSSY/JARRELL

    Trois Études

    Gilbert AMY

    Concerto pour piano et orchestre

    MOZART

    Symphonie n° 41 « Jupiter »
    en ut majeur K 551

     

    Julien LEROY
    Direction

    Jean-François HEISSER
    Piano

  • La notion de contrepoint est souvent familière aux amateurs de fugues : c’est avec Bach qu’a culminé ce système d’écriture de superpositions mélodiques, fondement de la polyphonie. Julien Leroy et Jean-François Heisser relèvent le défi d’incarner avec l’orchestre cette notion théorique à travers des œuvres où le contrepoint se fait de plus en plus subtil… tout en soulignant la permanence de ce système d’écriture dans l’histoire de la musique : après Bach, le contrepoint a aussi permis à Mozart le lyrisme enflammé qu’on lui connaît parfois. Plus tard, Debussy a su lui donner un nouveau souffle en l’envisageant au niveau de chaque accord, de manière verticale. Et aujourd’hui, des compositeurs comme Gilbert Amy jouent sur le « contre / point » (le « point qui diffère » tout en permettant l’équilibre) : un prolongement contemporain qui confirme peut-être la prédiction du compositeur Paul Dukas au début du 20e siècle :

     

    « Le contrepoint ? Là, sans doute, se trouve l’avenir ».

  • Restons en contact